Savoir-Etre ou Mourir
toute originalité est un aiglon qui ne brise la coquille de son oeuf que dans les aires sublimes et foudroyantes du Sinaï
(Aloysius Bertrand)

Introduction | Balzac | Baudelaire | Disraeli | Théophile Gautier | Hussards | Huysmans | Impressionnistes | Kafka | Lautréamont | Mallarmé | Maupassant | Musset | Nabis | Nerval | Poe | Proust | Romantiques | George Sand | Whistler



Les Impressionnistes


Les Impressionnistes n’eurent pas qu’un lien mondain avec les dandys. Bien entendu, se croisaient dans les mêmes lieux ces artistes tardivement à la mode et les princes de l’élégance, les peintres du grand air et les gloires des salons. Le lecteur intéressé peut ainsi se plonger dans la Recherche du Temps perdu pour y analyser les liens entre le Tout-Paris proustien et Elstir, le peintre devenu ami du Narrateur.

Le lien entre ces deux groupes dépassa largement le cadre des relations amicales. Comme les Romantiques et les Dandys, les Impressionnistes trouvèrent artistiquement le moyen de marquer leur dégoût du siècle. Pour les uns, ce furent les descriptions de héros sublimes ; pour les autres, une rageuse posture ; pour les derniers, une manière révolutionnaire de peindre.

Bénéficiant des progrès techniques de l’époque – les nouvelles matières permettant de peindre à l’air libre et la photographie libérant l'artiste du figuratif – les Impressionnistes profitèrent de cet élan pour renouveler la philosophie de la peinture et de l’art et pour faire de chaque coup de pinceau un manifeste ironique et cinglant.

Personnages souvent provocateurs et idéalistes, les Impressionnistes constituèrent un de ces groupes – certes inhomogènes – imprégnés d’histoire, de poésie et de musique qui gravitèrent dans la même sphère intellectuelle que les dandys.


Introduction | Balzac | Baudelaire | Disraeli | Théophile Gautier | Hussards | Huysmans | Impressionnistes | Kafka | Lautréamont | Mallarmé | Maupassant | Musset | Nabis | Nerval | Poe | Proust | Romantiques | George Sand | Whistler

Accueil