Savoir-Etre ou Mourir
toute originalité est un aiglon qui ne brise la coquille de son oeuf que dans les aires sublimes et foudroyantes du Sinaï
(Aloysius Bertrand)

Introduction | Balzac | Baudelaire | Disraeli | Théophile Gautier | Hussards | Huysmans | Impressionnistes | Kafka | Lautréamont | Mallarmé | Maupassant | Musset | Nabis | Nerval | Poe | Proust | Romantiques | George Sand | Whistler



James Whistler (1834-1903)


Un peintre – de surcroît un peintre américain – chez les dandys, ces êtres si intimement liés à la plume, au papier et à la vieille Europe ? Voilà qui peut paraître incongru à qui ne sait pas que Whistler fut également critique d’art et vécut essentiellement à Londres.


Photographie de Whistler par Carjat

Hommage à Delacroix par Fantin-Latour, 1864

Caricature de Whistler

La célébrité de Whistler ne lui vint pas que de ses toiles. Toute sa vie, il échangea avec Wilde – qui l’appelait son "ennemi préféré" - de vifs propos. Ce furent de longues séries d’articles caustiques, mordants, moqueurs, ce furent de vastes lettres échangées et aussitôt publiées dans les gazettes, ce furent des épigrammes incessantes entre les deux hommes. Cette rage, exercice de style spirituel, n’empêchait pourtant pas les deux duellistes d’admirer le travail de l’adversaire.

On retrouve également Whistler dans la littérature, notamment dans la Recherche du Temps Perdu où il est clairement l’Elstir proustien, ce peintre extraordinaire qui dressa le portrait de toutes les coteries.

Whistler fut dandy dans le sens où il eut une haute idée de l’élégance et où il représenta l’idée du bon goût. Insolent dans sa manière de peindre, il ne fut pourtant pas trop enragé de voir ses toiles admirées par un défilé de bourgeois ignares. Mais ces mêmes bourgeois ne furent-ils pas les lecteurs de Barbey, de Wilde et de Balzac ?

Avec les autres dandys, il fut un des pôles du XIXème siècle autour desquels s’articulait toute la société et si son esprit a mal franchi les barrières du temps, sa peinture reste, comme le Portrait de Dorian Gray, intemporelle. Pour preuve, il figure sur le célèbre Hommage à Delacroix par Fantin-Latour, aux côtés de Baudelaire ou Manet.


Introduction | Balzac | Baudelaire | Disraeli | Théophile Gautier | Hussards | Huysmans | Impressionnistes | Kafka | Lautréamont | Mallarmé | Maupassant | Musset | Nabis | Nerval | Poe | Proust | Romantiques | George Sand | Whistler

Accueil