Savoir-Lire ou Mourir
certains livres ressemblent à la cuisine italienne : ils bourrent, mais ne remplissent pas (Jules et Edmond de Goncourt)

Introduction | Balzaciens | Bel-Ami | Chantecler | Desgenais | Des Esseintes | Fréneuse et Phocas | Dorian Gray | Lafcadio | Mardoche | Mériméeiens | Nathanaël | Paur | Proustiens | René | Prince Rodolphe | Teste



Desgenais (Alfred de Musset, La confession d'un enfant du siècle, 1836)

Il y a, dans la Confession d'un enfant du siècle, un personnage central : Octave, sur lequel on pourrait – et sur lequel on a – écrire des milliers de pages. Mais le génie des écrivains de l'envergure d'Alfred de Musset est d'adjoindre à leurs "héros" des personnages secondaires, repoussoirs ou aimants, qui sont autant de jalons dans le parcours d'apprentissage de la vie d'un jeune homme de roman.

Dans la Confession d'un enfant du siècle, un de ces personnages s'appelle Desgenais. Présent dans la première partie du roman, celle de la débauche, il disparaît complètement dès l'instant où Octave quitte Paris. Mais même loin d'Octave, Desgenais exerce son influence : il fut un temps le corrupteur, sema ses graines perfides et demeure tacitement l'incarnation de la limite qu'Octave a tangentée sans la franchir.
Desgenais avait organisé à sa maison de campagne une réunion de jeunes gens. Les meilleurs vins, une table splendide, le jeu, la danse, les courses à cheval, rien n'y manquait. Desgenais était riche et d'une grande magnificence. Il avait une hospitalité antique avec des moeurs de ce temps-ci. D'ailleurs on trouvait chez lui les meilleurs livres ; sa conversation était celle d'un homme instruit et élevé. C'était un problème que cet homme.
J'avais apporté chez lui une humeur taciturne que rien ne pouvait surmonter ; il la respecta scrupuleusement. Je ne répondais pas à ses questions, il ne m'en fit plus ; l'important pour lui était que j'eusse oublié ma maîtresse. Cependant j'allais à la chasse, je me montrais à table aussi bon convive que les autres ; il ne m'en demandait pas davantage.

Deuxième partie, chapitre 3

Dandy physique et moral, Desgenais est un parisien achevé maniant les codes tant de l'élégance que du cynisme. C'est lui qui propose à Octave de mépriser sans remord aucun les femmes, c'est lui qui, "le plus froid et le plus sec des hommes", entretient une troupe de jeunes artistes distingués et commet des plaisanteries de potache.

Presque miroir du sensible Octave, Desgenais s'est lacé un masque de supériorité, de lassitude et de moqueries. Cependant, en voulant faire la démonstration de la femme coupable à Octave, il le pousse non dans le détachement attendu mais vers une condamnation mélancolique de Dieu et de la vie.

Il ne faut pourtant pas dire que dans tout ce désordre il n'y eût pas de bons moments. Les compagnons de Desgenais étaient des jeunes gens de distinction, bon nombre étaient artistes. Nous passions quelquefois ensemble des soirées délicieuses, sous prétexte de faire les libertins. L'un d'eux était alors épris d'une belle cantatrice qui nous charmait par sa voix fraîche et mélancolique. Que de fois nous sommes restés, assis en cercle, à l'écouter, tandis que la table était dressée ! Que de fois l'un de nous, au moment où les flacons se débouchaient, tenait à la main un volume de Lamartine et lisait d'une voix émue ! Il fallait voir alors comme toute autre pensée disparaissait ! Les heures s'envolaient pendant ce temps-là ; et, quand nous nous mettions à table, les singuliers libertins que nous faisions ! Nous ne disions mot, et nous avions des larmes dans les yeux.

Deuxième partie, chapitre 4

Desgenais n'a jamais rencontré que des filles de joie de plus ou moins basse extraction. Le terrible de son enseignement de dandy se révèle lorsque Octave rencontre, hors de Paris certes, une femme vraiment pure. De fils du Bien, scrupuleux et amant naïf, Octave devient enfant du siècle. Et il exerce son mal, presque sans en avoir conscience, loin du dandy à qui, cependant, il a arraché une "longue larme".


Introduction | Balzaciens | Bel-Ami | Chantecler | Desgenais | Des Esseintes | Fréneuse et Phocas | Dorian Gray | Lafcadio | Mardoche | Mériméeiens | Nathanaël | Paur | Proustiens | René | Prince Rodolphe | Teste

Accueil