Savoir-Sortir ou Mourir
voir la nuit qui s'étoile et Paris qui s'allume (François Coppée)

visites | mondanités | dîners | théâtre et concerts | baptêmes | mariages | funérailles



Visites



Le Duc et la Duchesse d'Angoulême visitant Louis XVIII par Thomas, 1823

La mode des visites est passée, remplacée par le coup de téléphone - cellulaire - exécuté à la va-vite et le courrier électronique à la densité de fautes de français surprenante. Pourtant, la visite possède ce je-ne-sais-quoi de solennel mais amical. Autrefois, les visites étaient réellement faites à l'improviste. C'était du temps des antichambres et des rentes. Libre était alors à l'hôte des lieux d'y être ou pas pour celui qui se présentait. De nos jours, prévenez ceux que vous comptez visiter. Si vraiment vous visitiez à l'improviste et que vous ne trouviez personne, laissez votre carte de visite pliée au coin supérieur droit.

Une visite est une attention courtoise qui ne sera cependant appréciée que si vous respectez quelques règles élémentaires. Ainsi, évitez les horaires des repas, les horaires trop tardifs et les horaires trop matinaux. Une visite se fera donc aux alentours de 11 heures, sinon attendez 16 ou 17 heures. Il est par ailleurs déplacé de visiter une femme mariée seule le matin. Ne restez jamais plus d'une heure et demie et déclinez, même si on vous le propose avec insistance, de participer au repas. Sachez également vous éclipser si vous sentez que vous êtes une gêne. Ceci est obligatoire si vos amis ont déjà de la visite, s'ils sont sur le point de sortir ou s'ils travaillent.


Boulevard parisien

Si c'est vous qui recevez la visite d'amis, faites preuve de la plus rigoureuse hospitalité. Abandonnez journal, travail, télévision, radio et mots croisés pour vous consacrer à votre invité. Offrez-lui un rafraîchissement et proposez-lui une collation. Suivant l'heure de la journée, cette collation sera différente. Abstenez-vous d'offrir de l'alcool à 8 heures du matin ou du lait en fin de journée. Avant 11 heures, proposez du café, du thé, des jus de fruit, du lait, de la brioche ou des gâteaux secs, etc. Bref n'oubliez pas que vous êtes encore proche du petit-déjeûner. En fin de matinée, vous pouvez proposer du salé (petit fours) mais même peu avant le déjeûner, n'offrez que des boissons sans alcool. En début d'après-midi, un café, des chocolats et de petits gâteaux seront parfaits ; en milieu d'après-midi, l'heure idéale pour les visites, proposez du thé, du café, des jus de fruits, des pâtisseries et des biscuits. Enfin, après 18 heures, vous pouvez offrir un apéritif alcoolisé, des petits fours salés et des biscuits apéritif. Veillez, si votre invité conduit, à ne pas le laisser repartir trop tôt. Invitez-le alors par courtoisie à rester dîner.

La règle principale est, nous le répétons, de ne pas vous attarder. Cette marque de courtoisie n'est pas une réception ou un dîner. Restez donc juste le temps de saluer, de demander et de donner quelques nouvelles. Si vous recevez un visiteur nouveau venu dans la ville, vous pouvez lui proposer une promenade pour lui faire découvrir son nouvel environnement. Les initiatives de ce type ne doivent émaner que de celui qui reçoit.


Boulevard des Italiens par Caillebotte, 1880



visites | mondanités | dîners | théâtre et concerts | baptêmes | mariages | funérailles

Accueil