Savoir-Sortir ou Mourir
voir la nuit qui s'étoile et Paris qui s'allume (François Coppée)

visites | mondanités | dîners | théâtre et concerts | baptêmes | mariages | funérailles



Réunions mondaines



Madame de Récamier par Gérard, 1802

La réception du Grand Condé à Versailles par Gérôme, 1878

Plusieurs réceptions sont l'occasion de réunions mondaines : cocktails (évitez l'hideux coquetèle) l'hiver, buffets l'été. Les thés sont plutôt des réunions entre femmes. La présence d'un homme seul célibataire - ou marié - y serait mal perçue.

Le cocktail peut réunir un grand nombre d'invités. Il est moins un repas qu'un apéritif et est surtout prétexte aux rencontres et aux discussions. Evitez donc de vous précipiter sur la nourriture et la boisson. Vous trouverez au minimum une quinzaine de personnes. Les maîtres de maison auront sûrement invité de vos relations communes. Si tel n'est pas le cas, ou en les attendant, sachez vous mêler aux groupes auxquels on vous présentera et ayez-y une présence discrète sans être invisible. En particulier avec des inconnus ou de très vagues connaissances, ne parlez pas de politique ni de religion. Les sujets ne manquent pas, évitez donc de parler du temps. Si vous parlez de l'actualité, ayez des jugements réservés sur les hommes politiques ou l'action du gouvernement.

Dès votre arrivée, vous devez saluer. L'ordre des salutations doit respecter un ordre de préséance précis, mais vous pouvez vous contenter de ne saluer que les personnes que vous connaissez. Mais si vous saluez une personne d'un groupe, ne snobez pas les autres. Les règles de salutation sont les suivantes : commencez par saluer la maîtresse de maison, continuez par les femmes puis le maître de maison et finissez par les autres hommes. Saluez les femmes âgées avant les femmes jeunes mais toujours les femmes mariées avant les femmes célibataires. Pour saluer une femme, prononcez distinctement "Mes hommages, Madame" mais contentez-vous d'un "Monsieur" pour saluer les hommes. Evitez les longues formules et préférez-leur un sourire ou une inclination de la tête.

Si vous n'êtes pas un intime, évitez les bises (l'usage est de nos jours accepté entre amis malgré sa vulgarité). En France, il est absolument déplacé de faire la bise à un homme. N'imitez pas sur ce point comme sur tant d'autres les chanteurs de variété et les fonctionnaires du Ministère de la Culture. Le baise-main ne se pratique qu'à l'intérieur, ne se fait qu'à une femme mariée ou qui l'a été et uniquement à une femme non gantée. Cependant, si la femme porte des gants longs de soirée, elle ne doit pas les enlever et une main de cette façon gantée peut se baiser. Il va de soi que vous ne devez pas lécher ni réellement embrasser avec transports la main d'une femme. Soulevez la main délicatement - ne vous en emparez pas, attendez qu'on vous la propose - et effleurez de vos lèvres son revers.

Un cocktail commence à 18h30 ou à 19h00. Il ne se prolonge jamais après 21h30. Seuls les intimes peuvent éventuellement prolonger la soirée. Evitez donc de vous attarder, vous risqueriez de gêner. Ne vous dirigez pas vers le buffet au moment de partir. Si vous n'y avez pas goûté avant, il est trop tard.

Si le buffet est en "libre-service", il convient tout de même de respecter quelques règles de bienséance. Cherchez les assiettes et les couverts souvent situés sur une table particulière. En aucun cas ne mangez avec vos doigts (inutile de préciser que vous devez chercher les verres et ne pas boire aux goulots des bouteilles). Evitez de vous trop copieusement servir et de faire déborder votre assiette. Laissez cette attitude aux congés payés qui fréquentent les villages de vacances proposant des buffets à volonté. Servez-vous discrètement mais n'hésitez pas à arrêter les serveurs qui ne manqueront pas de passer parmi les invités.

Même debout, gardez une attitude digne pour manger. Il vous sera pardonné quelques entraves dues à l'incommodité de votre position, mais n'exagérez pas. Ne vous mettez pas à genoux devant un fauteuil (surtout s'il s'agit d'un beau Louis XV) sur lequel vous poseriez votre assiette. En règle générale, évitez de prendre des mets qui nécessitent l'utilisation d'un couteau. Ne jouez pas non plus aux équilibristes : posez votre verre lorsque vous tenez votre assiette, et vice-versa. Les règles de distinction restent d'usage : ne mangez pas la bouche ouverte, ne parlez pas la bouche pleine, ...

Ne dérangez pas la maîtresse de maison outre mesure. N'oubliez cependant pas, lorsqu'elle viendra vous faire la conversation ou vous présenter à d'autres groupes, de la féliciter sur sa tenue. Si vous avez vous-même à présenter une personne à une autre, usez de la formule "Madame, permettez-moi de vous présenter Madame Y" ou "veuillez me permettre de vous présenter" qui peut être suivie d'un descriptif bref - mais flatteur - du type "qui préside notre club de whist" ou "que j'ai connue en Bretagne pendant les vacances". Soyez original sans mettre mal à l'aise, trouvez la formule qui permettra d'engager la conversation. Evitez "Permettez-moi de vous présenter Monsieur Y qui vient de perdre son emploi" ou "Permettez-moi de vous présenter Monsieur Y avec qui j'écumais les bars à bière à Munich". N'oubliez pas qu'on présente toujours un homme à une femme, une femme jeune à une dame âgée et une célibataire à une femme mariée - même si celle-ci est plus jeune.

En présence de militaires ou d'ecclésiastiques, ne confondez pas uniforme ou croix et mire. Respectez les opinions et engagements de chacun. On n'appelle un militaire par son grade qu'au-dessus de commandant. Pour les grades inférieurs (jusqu'au grade de capitaine pour l'Armée de Terre et lieutenant de vaisseau pour la Marine), contentez-vous d'un "Monsieur". Pour un grade supérieur ne dites pas "Mon Amiral" mais "Amiral". Lorsque vous parlez de la femme de Monsieur Y, ne dites pas "votre femme" mais "Madame Y".

Adoptez pour un cocktail des vêtements d'une élégance discrète. S'habiller en tenue de soirée serait ridicule et déplacé. Le smoking convient parfaitement au cocktail.

Au bal

Le buffet, froid ou chaud, assis ou debout, est moins solennel qu'un cocktail et se situe souvent à l'extérieur. Le déroulement y est similaire mais votre tenue pourra y être plus décontractée, sans être négligée. S'il est assis, vous vous abstiendrez de vous asseoir en présence d'une femme debout.


visites | mondanités | dîners | théâtre et concerts | baptêmes | mariages | funérailles

Accueil